La Belgique leader mondial dans la recherche sur le cancer, mais le patient ne récolte pas suffisamment les bénéfice

La Belgique: leader mondial dans la recherche sur le cancer, mais le patient ne récolte pas suffisamment les bénéfices

Bruxelles, le 14 novembre 2018 - En Belgique, 67.087 nouveaux cas de cancer ont été diagnostiqués en 2015[1]. Cela représente une augmentation de plus de 4% par rapport à 2011 ou une augmentation annuelle de 1%. Cela est principalement dû au fait que, grâce à de meilleurs dépistages, nous parvenons à détecter la maladie de plus en plus tôt. De plus, les chances de survie après un diagnostic de cancer en Belgique augmentent. Nous devons cette évolution positive principalement à notre rôle de pionnier mondial dans la recherche fondamentale translationnelle et clinique en oncologie ainsi que dans le domaine du diagnostic, du traitement et de la mise en œuvre de nouvelles technologies. La Belgique joue également un rôle de premier plan dans la lutte contre le cancer du sein avec un rôle de pionnier dans la recherche scientifique clinique sur les techniques de radiation innovantes. La restriction budgétaire imposée par le ministre compromet toutefois l'accès des patients à ces techniques de radiation innovantes et vitales.

Expertise belge dans le domaine des techniques de radiation modernes

On estime qu'environ 60% des patients atteints d'un cancer ont besoin d'une radiothérapie à un moment de leur maladie[2]. Les cellules cancéreuses sont irradiées par des rayons ionisants ayant une valeur énergétique élevée et détruisant le matériel génétique de la cellule cancéreuse. Ceci doit bien entendu être effectué le plus précisément possible afin de protéger de manière optimale les tissus sains. La radiothérapie a énormément évolué au cours des vingt dernières années. La Belgique se situe au sommet absolu de la recherche internationale sur les techniques de radiation innovantes et leur application au traitement clinique.

Lutte contre le cancer du sein: la radiothérapie moderne apporte un nouvel espoir

Le cancer du sein est la tumeur maligne la plus répandue chez la femme belge: une femme sur neuf âgée de moins de 75 ans  est touchée. Chaque jour 26 femmes belges sont diagnostiquées de cette maladie. Selon la "Global Cancer Observatory", l'incidence du cancer du sein en Belgique est la plus élevée au monde[3]. Heureusement, le cancer du sein est aujourd'hui une maladie curable dans la majorité des cas. La radiothérapie moderne joue un rôle essentiel à cet égard. Elle permet de cibler plus efficacement le rayonnement administré. Cela augmente les chances de survie en réduisant considérablement les risques de rechute locale mais aussi de métastases. En outre, la toxicité du traitement a considérablement diminué, réduisant ainsi le risque de mortalité autre que par le cancer du sein. L'utilisation de la radiothérapie moderne améliore également de manière significative la qualité de vie du patient atteint d'un cancer du sein (réduction des effets secondaires à long terme, moins de jours d'irradiation et des temps d'attente plus courts).

Un accès insuffisant pour le patient belge

Malgré l’expertise et l’infrastructure disponibles, une étude récente a montré que près d’un tiers des patients belges atteints d’un cancer et qui pourraient bénéficier de la radiothérapie ne la reçoivent pas maintenant[4]. Outre une connaissance insuffisante des avantages de la radiothérapie moderne, tant chez les professionnels de la santé que chez les patients, il est important que ces traitements soient accessibles et correctement remboursés. Bien que la radiothérapie soit l’un des traitements anticancéreux les plus intéressant en termes de coût-efficacité, elle ne représente que 0,49% du budget de la santé[5]. Le modèle de financement actuel de la radiothérapie entrave donc l'accès pour patient et doit urgemment être révisé.

Afin de mettre l’accent sur les avantages thérapeutiques que la radiothérapie moderne offre dans le traitement du cancer du sein et de dénoncer  le problème du sous-financement structurel, BRAVO, la “Belgian Radiotherapy Awareness and Visibility Organisation”, organise le 17 novembre le symposium “Fighting Breast Cancer with Innovative Radiotherapy”. À l’occasion de ce symposium, BRAVO a élaboré un document d’expert[6] ainsi qu’un document pour le grand public[7] sur la valeur thérapeutique de la radiothérapie moderne dans le traitement du cancer du sein.

Récemment L'ESTRO, "The European Society for Radiotherapy & Oncology”, a également publié un livre blanc[8] sur les avantages de la radiothérapie moderne dans le traitement du cancer.

Pour de plus amples information ou une interview:

beMedTech, la fédération de l’industrie des technologies médicales, fonctionne comme organisation faîtière pour BRAVO. Les membres de la presse peuvent nous contacter par téléphone au numéro
02 257 05 90. Vous êtes alors en contact avec le secrétariat de beMedTech , qui vous mettra aussi vite que possible en contact avec la personne appropriée du milieu médical.

 

[1] Le cancer en chiffres, Fondation contre le Cancer
[2] Brochure “Radiothérapie” de la Fondation contre le Cancer
[3] http://gco.iarc.fr
[4] Marie Curie, pionnière de la lutte contre le cancer, BRAVO (Belgian Radiotherapy Awareness and Visibility Organisation)
[5] Statistiques INAMI – Budget soins de santé 2017, données de la Mutualité Chrétienne (MC)
[6] Evidence for the use of innovative radiation techniques for breast cancer, BRAVO
[7] Les techniques de radiothérapie innovantes en cancérologie mammaire, BRAVO
[8] Radiotherapy: seizing the opportunity in cancer care, ESTRO (The European Society for Radiotherapy & Oncology)

 

Télécharger le communiqué de presse en PDF

beMedTech respecte la confidentialité de vos données personnelles.Pourquoi utilisons-nous des cookies? Les cookies sont essentiels au bon fonctionnement du site et nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation sur notre site. Cliquez sur 'Accepter' pour accepter les cookies et accéder directement au site ou cliquez sur “En savoir plus”.

Accepter